Aéroport Ivato : l’aéroport Antananarivo (TNR), conseils

5
1272

L’aéroport Antananarivo (Ivato) n’est pas très grand, et vous n’aurez aucun mal à vous retrouver parmi ses 2 terminaux… En revanche, vous pourrez sans doute tomber dans un de ses pièges, et ils sont nombreux !

L’arrivée à l’aéroport Antananarivo

Pour tous ceux qui vont atterrir à l’aéroport Antananarivo pour la première fois, il n’est peut-être pas inutile de préciser comment se fera votre débarquement, afin de vous y préparer un peu.

Quand l’avion s’arrête sur la piste à hauteur du terminal, aucun tunnel intérieur reliant l’avion au bâtiment ! C’est la première surprise : vous descendez à même le tarmac, et vous n’avez qu’à suivre la file des autres passagers qui, comme vous, se dirige vers le bâtiment de l’aéroport. Ne vous inquiétez pas, il faudrait vraiment le vouloir pour se perdre ; ce qui est sûr, c’est qu’aucun cordon d’accueil ou de sécurité ne vous attend, et que vous êtes un peu lâchés en plein sur le bitume.

Aéroport Antananarivo, arrivée
Le débarquement à Ivato se fait à même le tarmac !

A peine dans le bâtiment, se présentent quelques guichets auxquels vous devez remettre la fiche de renseignements et de maladie qu’on vous a donnée durant le vol (gardez-la donc à portée de main, ainsi, bien sûr, que votre passeport). Les gens s’avancent, se pressent, ne perdez pas votre place et n’ayez pas peur du contact !

Dans l’aéroport, au moment de votre arrivée et jusqu’à votre sortie du bâtiment sur le parking, vous n’aurez pas à vous soucier des pickpockets. Il n’y en a pas. C’est seulement à partir du moment où vous mettez le pied sur le parking (à l’extérieur) que des enfants commenceront à vous demander de l’argent ou à vous proposer des petits gâteaux, ou choses sucrées. Mais ils ne sont pas dangereux.

Les contrôles

L’étape suivante, c’est le contrôle des passeports, et on vous renvoie au paragraphe suivant pour la question des visas.

Une chose que vous devez savoir, c’est que cela peut durer plus ou moins longtemps, avec une organisation qui n’est pas toujours optimale.

Après le contrôle des papiers, votre bagage. A savoir : dès que vous aurez reconnu votre bagage, deux ou trois porteurs vont se diriger vers vous pour vous aider à le porter. Ils sont assez importuns, et resteront sans doute collés à vous. Ils ne vous demanderont pas grand chose, en matière de pourboire, mais si vous avez envie d’être tranquille et que vous craignez quand même que des mains étrangères prennent vos affaires, dites-leur : tsy mila, fa misaotra (prononcez : tsi mila, fa misôtch), « je n’en ai pas besoin, merci ». Ce qui est la façon la plus polie de les congédier. A répétez autant de fois que nécessaire, jusqu’à bonne compréhension.

Aéroport Antananarivo, porteurs
Service de porteurs de bagages

Ensuite, le contrôle des bagages. C’est le moment le plus délicat. On ne saurait vous conseiller une attitude précise. Parfois les gendarmes contrôlent l’intérieur de vos valises. Et parfois, ils regarderont simplement une nouvelle fois vos papiers, et vous laisseront (enfin) sortir.

Quelques remarques cependant :

  • si vous ne portez rien de précieux, vous vous ferez moins remarquer
  • si vous venez pour travailler avec une ONG, dites-le
  • si vous connaissez quelques mots de malgache, utilisez-les !

Enfin délivrés ? Oui, mais dès que vous mettrez le pied dehors : les enfants qui quémandent, les chauffeurs de taxi qui vous guettent…

Le visa d’entrée à Madagascar

Il y a 2 possibilités en arrivant à l’aéroport Antananarivo :

  • vous possédez déjà un visa réalisé en France auprès du consulat de Bordeaux : plus aucun papier n’est à faire
  • vous n’avez pas encore de visa et vous comptez le prendre dans l’aéroport

Cette deuxième option est possible pour les visas courts séjours (moins de 3 mois), non transformables, appelés aussi « visas de tourisme ».

En revanche, les visas de 1 mois transformables en visas longue durée doivent être réalisés en France, auprès du consulat. C’est une fois sur le sol malgache que vous aurez le plaisir de refaire des papiers, et d’attendre… Pour les visas longue durée et les cartes de résident.

Les papiers à fournir pour les visas < 3 mois sont les suivants :

  • formulaire de demande (à remplir sur place)
  • copie du billet d’avion A/R
  • 2 photos d’identité
  • passeport original

Aéroport Antananarivo

Concernant les droits des visas :

  • 0 à 30 jours : 31€
  • 31 à 60 jours : 39€
  • 60 à 90 jours : 54€

Où dormir près de l’aéroport ?

Ce n’est pas le cas de tous les vols Paris-Antananarivo, ni de toutes les compagnies, en revanche le vol Paris-Antananarivo par Air France atterrit toujours à Ivato aux alentours de 1h du matin.

En arrivant à cette heure, il vaut mieux avoir préparé à l’avance son hébergement (c’est même indispensable – voir la liste des hôtels à Ivato).

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a beaucoup d’hôtels à proximité de l’aéroport Antananarivo, et que tous disposent d’un service de navette aéroport-hôtel. Il suffit de réserver et de les prévenir.

Parmi les hébergements, le Relais des Plateaux (luxueux), le Caméléon Hôtel, l’Ivato Hôtel, l’Auberge du Cheval Blanc, le Mahavelo, et de nombreux autres ! A noter que certains, bien plus éloignés, proposent tout de même un service de navette : c’est le cas de l’Hôtel Tamboho (à Ankorondrano, dans l’enceinte du Tana Water Front), ou encore de la Ribaudière (en plein centre ville).

Retrouvez ces adresses dans notre classement des hôtels Ivato !

Aéroport Antananarivo, hôtel Caméléon
Le Caméléon Hôtel, à proximité d’Ivato

Comment se rendre en ville ?

Si, cependant, vous atterrissez à l’aéroport Antananarivo durant la journée, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • les navettes, mises à votre disposition par la société qui gère les aéroports de Madagascar (Adema). Elles relient l’aéroport d’Antananarivo à la gare de Soarano (à Analakely, en centre ville; gare qui n’est plus en activité et sert d’enceinte à des magasins, le Café de la Gare, etc.). Au passage, elles desservent plusieurs hôtels de la ville, pour 10 000 Ar, de 5h à 20h. Prévoyez 1 h de trajet
  • les taxis (ils sont jaunes, et vous en trouverez sans problème sur le parking de l’aéroport) : les prix sont variables et négociables. En tant que touriste européen (ou occidental), difficile de s’en tirer pour moins de 40 000 Ar. Là aussi, 45 min de trajet ; s’il n’y a pas d’embouteillages !
Aéroport Antananarivo, navette
Navettes de l’aéroport d’Antananarivo

Le départ

Le départ de Madagascar, depuis l’aéroport Antananarivo, est lui aussi une vraie expédition,… en raison des retards ! Même Air France n’en est pas exempt, et ses vols prévus à 1h du matin peuvent très bien avoir 2 h de retard.

Aéroport Antananarivo, embarquement
Embarquement

Avec Air Madagascar, la durée d’attente peut s’allonger, et vous pouvez très bien passer une journée entière (15h disons) à attendre votre vol, qui a fait escale à La Réunion, puis a dû s’arrêter à cause du mauvais temps… Et au moment de partir, des dizaines de passagers se battront à la porte d’embarquement voisine, car le nombre de places prévues dans l’avion est insuffisant ! Non que la situation soit coutumière ; du moins elle a déjà eu lieu.

Armez-vous de patience !

Et aussi n’emportez pas trop de vanille, de poivre ou d’artisanat local. Le poids maximum autorisé est : 2 kg de vanille, 2 kg de poivre. Deux étagères vitrées à l’entrée du contrôle des bagages montrent tous les objets et les pierres qu’on est sur le point de vous confisquer… Pour éviter cela, gardez toujours la facture de l’artisanat acheté (les galeries Lisy sont habituées).

Aéroport Antananarivo, vanille
2 kg de vanille au max dans vos bagages

Étiquetez vos bagages, cadenassez-les, entourez-les de scotch, et conservez les choses précieuses sur vous. Bref, faites le nécessaire pour dissuader les curieux.

Services à l’intérieur de l’aéroport d’Antananarivo

Au rez-de-chaussée :

  • opérateurs téléphoniques (téléphone et crédit Telma, Orange, Airtel)
  • boutiques de souvenirs
  • librairie (malgache et magazines français)
  • tabac
  • poste
  • retrait d’argent

A l’étage :

  • restaurant-snack-bar
  • boutiques de souvenirs
Aéroport Antananarivo, restaurant
Le restaurant, à l’étage de l’aéroport

Mais aussi : une boutique de la Chocolaterie Robert dans la salle d’embarquement.

Caractéristiques générales

L’aéroport d’Antananarivo se situe dans le quartier d’Ivato, à un peu plus de 15 km au nord-ouest de la capitale.

Il comporte 2 terminaux :

  • 1 pour les vols domestiques
  • 1 pour les vols internationaux

Les vols domestiques sont chers, et vous pourriez vous retrouver avec un billet à 200-250€ pour aller de Tana à l’île Sainte Marie, par exemple. En revanche, si vous êtes arrivés à Tana avec Air Mada (depuis la France), vous disposez de 50% de réduction sur les vols intérieurs. Si vous êtes résidents aussi, mais c’est un peu plus compliqué, sauf pour les astucieux qui se débrouillent pour avoir un certificat de résidence délivré par le Fokontany du quartier.

Plusieurs compagnies y sont présentes :

  • Air Madagascar : Marseille, Paris, Johannesburg, Maurice, Réunion, Mayotte, Comores
  • Air France : Paris CDG
  • Air Mauritius : Maurice
  • Air Austral : la Réunion

  • Air Seychelles : Seychelles
  • Corsair airlines : Mayotte, Paris Orly
  • Kenya Airways : Nairobi
  • South African Airways : Johannesburg
  • Turkish airlines : Istanbul, Maurice

Aéroport d'Antananarivo

Aéroport d'Antananarivo

Aéroport d'Antananarivo

Avis sur Aéroport d'Antananarivo

Donnez votre avis sur Aéroport d'Antananarivo

Voir tous les commentaires et avis sur Aéroport d'Antananarivo

Adresse principale

Aéroport d'Antananarivo

Ivato
101 Antananarivo
Madagascar
+ 261 20 22 485 15
+ 261 20 22 581 13

5 Commentaires

  1. PIGEAU

    Coût VISA moins 90 Jours : 54 euros, est-il toujours valable en septembre 2016 ?

    • Benoît

      Pour les tarifs complets des visas inférieurs à 3 mois :

      < 30 jours : 31€ (105 000 Ar)< 60 jours : 39€ ( (136 000 Ar)< 90 jours : 54€ (189 000 Ar)

  2. Helga

    C’est toujours valable de demander un visa touristique de 85 jours à l’aéroport en Décembre 2016 ?
    Merci

    • Benoît

      Oui, c’est un visa non-immigrant, valable 3 mois (90 jours) pour 54€. A demander lors de l’arrivée à l’aéroport, ou bien à faire avant le départ (auprès du Consulat de Madagascar en France, à Bordeaux).

  3. marie

    je me demande est ce que le visa pour 2 mois pour Madagascar reste toujours inchangé en ce mois d’avril 2017. et est ce qu’on peux toujours payé à l’aéroport d’Ivato même si on a déjà fait une première entrée en décembre 2016 pour 1 mois?. ce n’est pas cela mais j’ai un amie qui voudrai revenir ici bientôt pour une deuxième entrée pour 2 mois et espéré prendre son visa à l’arrivée. svp répondez moi au plus vite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here