Nations Unies à Madagascar

Les Nations Unies (ONU) sont implantées à Madagascar depuis 1960, au lendemain de l’Indépendance.

Les Nations Unies (UN) à Madagascar

L’ONU dans l’Histoire

Signée dans l’immédiat après-guerre, le 24 octobre 1945, la charte des Nations Unies établit dès le départ et clairement son unique objectif : maintenir la paix internationale.

Nations Unies, fondation

La fondation des Nations Unies en 1945

La fondation de l’organisation s’inscrit dans un contexte dramatique, fait d’au moins deux éléments déterminants. Suite aux ravages de la guerre, l’Europe est détruite : des populations entières sont décimées, et celles qui restent, exposées aux graves conséquences d’une absence totale d’infrastructures (famine, maladie, mort).

Le deuxième élément, c’est le cataclysme provoqué par le premier usage d’une bombe atomique sur une population civile. Son résultat immédiat : le choc, la peur et la neutralisation des pays qui possèdent cette arme.

Les Nations Unies, dans ce cadre de conflit généralisé, ne sont pas pionnières dans leur projet d’établir la paix internationale. Elles héritent de l’échec de la Société des Nations (introduite en 1919, au lendemain de la Première Guerre Mondiale).

51 pays en 1945 signent la charte des Nations Unies. En 2012, ils sont 193, soit la quasi-totalité des États du monde.

Madagascar et les Nations Unies

Madagascar est membre de l’ONU depuis le 20 septembre 1960, soit quelques mois après son Indépendance (26 juin de la même année).

Nations Unies, Tsiranana

Le Premier Président malgache, Philibert Tsiranana, à l’ONU

L’adhésion du pays à la fresque grandissante des États qui se regroupent pour assurer une entente internationale, se fait d’emblée sous l’égide d’une aide qui sera apportée au pays qui doit désormais se construire par lui-même. Sortie des bras du colonialisme français, l’Île Rouge doit en effet affronter de nouveaux obstacles, bien qu’elle soit désormais libre, et l’accord d’une solidarité entre tous les pays n’est sans doute pas un frein.

Dès le départ, donc, les objectifs des Nations Unies sont d’aider au développement du pays. Sur tous les points : autant pour sa stabilité politique et la mise en place d’un État de droit, respectueux des droits de l’homme (on rappelle que c’est l’ONU qui a ratifié la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948), que pour l’implantation des structures de tous genres, favorisant les progrès de conditions de vie de la population.

Plus d’un demi-siècle plus tard, ces objectifs liminaires sont toujours d’actualité.

Le PNUD, programme de l’ONU

Le Programme pour le Développement n’en est en fait que l’outil de l’ONU pour son action dans les pays en développement (souvent des « pays pauvres »).

PNUD et ONU sont indissociables : l’un est l’organisme historique, l’autre, la main opératrice.

Nations Unies, PNUD

A Madagascar, et ce, on le répète, en continuité depuis le début de son action, les objectifs de l’ONU révèlent la politique d’un organisme régulateur cherchant à appuyer les efforts d’une nation en proie à de grands problèmes :

  • la pauvreté
  • les inégalités
  • l’exclusion
  • le non-respect de l’environnement

Pour soutenir Madagascar, les Nations Unies élaborent des politiques axées sur ces points, et consultent les autorités du pays pour prendre les décisions concernant les projets financés.

Les solutions pour résoudre ces problèmes recoupent les problématiques internationales, dont on peut résumer ainsi les valeurs :

  • développement durable
  • gouvernance démocratique
  • climat et adaptation
  • protection des droits de l’homme, égale participation des hommes et femmes

Plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement (UNDAF)

C’est le nom du Plan des Nations Unies actuellement en vigueur à Madagascar, et destiné à couvrir la période de 2015 à 2019.

Nations Unies Madagascar

Il centre l’action de l’ONU sur 3 grands axes :

  • la croissance inclusive
  • la gouvernance apaisée
  • la promotion de l’accès aux services sociaux de base

La croissance inclusive

Ce n’est pas seulement la nouvelle expression pour parler de développement durable. Il s’agit certes toujours d’une croissance qui s’effectue sans utiliser des ressources épuisables (à moyen ou long terme).

Mais surtout, cette croissance est inclusive, car elle inclut tous les pays. « Ne laisser personne derrière » (ou en marge). C’est donc un programme de lutte contre la pauvreté.

Nations Unies, croissance inclusive

« Ne laisser personne en marge » (slogan de la croissance inclusive)

La gouvernance apaisée

Elle désigne la stabilité politique : un régime démocratique accepté, des élections qui se passent sans soupçon de fraude massive, un gouvernement exécutif dont les décisions sont respectées, mais aussi un organe législatif indépendant, et une justice qui n’est pas entachée de corruption.

Un équilibre au niveau de l’État permet l’avancée du pays, vers des objectifs communs avec les Nations Unies.

Nations Unies, Coordinateur Résident

La Coordinatrice résidente de l’ONU à Madagascar (depuis avril 2016) avec le Président

La promotion de l’accès aux services sociaux de base

Les services sociaux de base sont : le logement, l’éducation et la santé.

De nombreuses campagnes de Madagascar sont encore à ce jour enclavées, et ne disposent pas des services sociaux élémentaires, indispensables à chacun, et qui figurent au nombre des Droits Universels de l’Homme et du Citoyen, tels qu’ils ont été définis par la déclaration de l’ONU en 1948.

Le Système des Nations Unies (SNU)

Les Nations Unies, pour accomplir les objectifs de ce PNUD, travaillent en partenariat avec un grand nombre de Fonds, d’Institutions et d’Agences spécialisées. En voici la liste exhaustive :

  • AIEA – Agence internationale de l’énergie atomique
  • Banque Mondiale – Banque internationale pour la reconstruction et le développement
  • BIT – Bureau international du travail
  • CINU – Centre d’information des NU
  • CNUCED – Conférence des NU sur le Commerce et le Développement
  • FAO – Fonds des NU pour l’alimentation et l’agriculture
  • FIDA – Fonds international pour le développement agricole
  • FMI – Fonds monétaire international
  • OHCHR – Haut-Commissariat aux droits de l’homme
  • OCHA – Bureau de coordination des affaires humanitaires
  • OMS – Organisation mondiale de la santé
  • OMM – Organisation météorologique mondiale
  • ONUDI – Organisation des NU pour le développement industriel

  • ONUSIDA – Programme commun des NU sur le VIH et le sida
  • PAM – Programme alimentaire mondial
  • PNUE – Programme des NU pour l’environnement
  • PVNU – Programme des Volontaires des NU
  • UNCDF – Fonds d’équipement des NU
  • UNHABITAT – Programme des NU pour les établissements humains
  • UNDSS – United Nations Department for Safety and Security
  • UNESCO – Organisation des NU pour l’éducation, la science et
    la culture
  • UNFPA – Fonds des NU pour la population
  • UNHCR – Haut-Commissariat des NU pour les réfugiés
  • UNICEF – Fonds des NU pour l’enfance
  • UNODC – Office des NU contre la drogue et le crime

Ajouter votre avis ou un commentaire